Rico, un allemand présent lors de la rencontre de football des Gwadaboys contre Îles Turques-et-Caïques.

Nous avons tenu à le rencontrer pour comprendre ses motivations lors de sa visite en Guadeloupe.

Version française

Pourrais-tu te présenter aux internautes de Karaïbes Sports?
Je suis Rico de Berlin et je suis un passionné de football. Avec des amis, je dirige une ONG appelée Gesellschaftsspiele (http://gesellschaftsspiele.berlin/international/english/). Les liens, les corrélations entre le soi-disant beau gibier et la société sont le facteur push and pull de notre travail. Nous donnons des leçons sur le racisme, l’homophobie et d’autres formes d’exclusions sociales pour les adolescents et les jeunes adultes, nous conceptualisons des projets dans le but de l’intégration des minorités dans le sport, nous rapprochons les gens même s’ils soutiennent des équipes de tous niveaux…
De plus, si vos lecteurs sont liés à des organisations non gouvernementales en Guadeloupe ou en Martinique qui sont inscrites à l’Union européenne pour des projets Erasmus, nous serions très intéressés à entrer en contact (s’ils seraient intéressés par des collaborations comme des échanges de jeunes ou des activités similaires).
À côté, j’écris de temps en temps sur le football et la culture des fans et bien sûr, je regarde des matchs en direct. La Guadeloupe était le pays 52 où j’ai vu un match en direct et je suppose que ce ne sera pas le dernier.

Qu’est-ce qui t’a amené en Guadeloupe?
Honnêtement, c’était un avion. Je ne suis jamais allé en Guadeloupe ni dans les voisins des Caraïbes. Pour rencontrer un nouveau lieu avec toutes ses particularités, le mois de novembre hostile et froid à Berlin est le meilleur moment. D’après ce que je sais et ce que j’ai entendu, la situation spécifique de la Guadeloupe n’est pas aussi simple qu’elle y paraît à première vue. Il est plus logique d’avoir une conversation avec des gens dans la rue à Pointe-à-Pitre que de lire des livres sur des problèmes identitaires ou économiques. J’étais curieux de savoir comment les Guadeloupes traitaient le passé et l’avenir. Le football n’est qu’une partie de l’image, mais vous pouvez raconter une histoire avec le football de manière narrative. C’est ce que j’ai essayé, cette motivation m’a amené en Guadeloupe. Au fait, je suis beaucoup plus curieux qu’auparavant. Je dois revenir. Quel super avec des gens fantastiques c’est.

Qu’as-tu retenu de ton séjours?
Je rentre en contact avec plusieurs points qui ne faisaient pas partie de mes recherches mais où ils étaient très intéressants. Je ne connaissais pas auparavant la sous-culture spectaculaire et largement répandue du graffiti. Les différentes peintures sur les murs extérieurs du stade des Abymes sont incroyables et m’ont donné envie d’écrire sur ces arts.

Comment as-tu trouvé l’atmosphère du jeu?
L’atmosphère était spéciale d’une manière que je ne peux pas décrire. Je suppose que c’était le mélange entre une équipe suprême, le public et le rythme du groupe Carnival.

Que penses-tu de la performance globale de l’équipe de Guadeloupe?
D’après ce que j’ai vu, les garçons de Gwada ont joué un joli ballon. D’un point de vue technique, c’est beaucoup mieux que ce que beaucoup de gens pourraient attendre.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur l’article que tu es sur le point d’écrire? Et pourquoi as-tu décidé de le faire?
J’adore écrire un article sur le football et ce qui se passe à côté du sol ou devant le stade. C’est souvent plus intéressant que les jeux eux-mêmes.

Merci de Berlin!
Version anglaise

Could you please introduce yourself to Karaïbes Sports Fan?
I am Rico from Berlin and I am a football enthusiast. Together with friends I am running a NGO called Gesellschaftsspiele (http://gesellschaftsspiele.berlin/international/english/). The links, the correlations between the so called beautiful game, and society is the push and pull factor for our work. We give lessons about racism, homophobia and other forms of social exclusions for teenagers and young adults, we conceptualize projects with the aim of minorities integration in sports, we bring people together even if they support stupid teams …
Btw if your readers are connected with non-governmental organisations in Guadeloupe or Martinique which are registered at the European Union for Erasmus projects we would be very interested to get in contact (if they would be interested in collaborations as youth exchanges or similar activities).
Next to it I am writing on a personal level from time to time about football and fan culture and of course I watch games live. Guadeloupe was country 52 where I saw a live match and I guess it will be not the last one.

What brought you to Guadeloupe?
Honestly it was an airplane. I have never been to Guadeloupe and neither the Caribbean neighbours. For encounter a new place with all its specific particularities the unfriendly and cold November in Berlin is the best fitting time. From what I know and heard the specific Guadeloupe situation is not as simple as it looks like from the first glance. It makes more sense to have a chat with people on the street in Pointe-à-Pitre than reading books about identiy or economic problems. I was curious about the Guadeloupes way of handling past and future. Football is just a part of the whole picture but you can tell a story with the football narratively. That’s what I tried it, this motivation brought me to Guadeloupe. By the way now I am much more curious than I was it before. I have to come back. What a great with fantastic people it is.

What did you get out of your stays?
I get in touch about several points which not belonged to my research tasks but where highly interesting. Didn’t know before about the spectacular and wide spread graffiti sub culture. The different paintings at the outside walls of the stadium in Les Abymes looks amazing and made me wanting to write about these arts.

How did you find the atmosphere of the Game?
The atmosphere was special in a way I can’t describe it. I guess it was the mix between a supreme team, the audience and the rhythm by the Carnival band.

What did you think about the overall performance of the team of Guadeloupe?
From what I saw the Gwada boys played a nice ball. From a technical point of view much better than a lot of people would expect it.

Can you tell us a bit more about the article that you are about to write? And why did you decide to do so?
Just love to write article about football and what’s happen next to the ground or in front of the stadium. It’s often more interesting than the games itself.

Cheers from Berlin!

 Consultez notre troisième numéro : 

Retrouvez l’actualité du football local, un sport aux Antilles incontournable pour le peuple de nos territoires dans la Ligue Guadeloupéenne de Football (LGF), la Ligue de Football de Martinique (LFM) et la Ligue de Football de la Guyane (LFG).  Ce sport fait partie de la section Antilles Sports en Guadeloupe, Martinique et Guyane.
Merci de nous aimer:Déjà aimé? Vous pouvez fermer cette