Grégory PASTEL revient sur sa saison avec le R.C Rivière Pilote, une équipe du championnat de la régionale 1 en MARTINIQUE. 

Grégory PASTEL
triplé contre le Club Franciscain en demi finale aller Coupe MMG

 

Bonjour Grégory, peux-tu te présenter aux internautes de Karaïbes Sports ?
Bonjour Karaïbes Sports, je m’appelle Grégory PASTEL, bientôt 28 ans, attaquant et capitaine du Racing Club Rivière Pilote en Martinique. J’ai également évolué 3 saisons à l’AS Nancy Lorraine, 1 an au FC Mulhouse et 1 année à l’US Ivry.
Ta couleur préférée ?
Rouge
Le joueur international qui t’inspire le plus  ?
El Fenómeno Ronaldo qui est d’ailleurs mon idole et le joueur qui m’a donné envie de jouer au foot.
Le joueur martiniquais qui t’influence le plus ?
Xavier BULLET qui est le joueur le plus doué que je connaisse. En plus pilotin comme moi même, coéquipier et grand frère. Petit clin d’œil aussi à Dany HÉRELLE qui a une aisance technique incroyable.
Le premier joueur guadeloupéen qui te vient en tête ?
Minji GOMEZ pour la feinte de corps qu’il a fait en finale du tournoi Mutuelle Mare Gaillard 2015 au stade de Petit Canal contre un de mes coéquipiers. On en rigole encore aujourd’hui. Mdr
Le premier joueur guyanais qui te vient en tête ?
Loïc BAAL, petit frère de Ludovic, avec qui j’ai joué à l’ASNL était l’un desquels avec qui je rigolais le plus mais c’est surtout un excellent milieu de terrain.
Grégory PASTEL
Face à Picrodé opposition sélection Martinique contre sélection du Nord
Parles-nous de la saison 2017/2018 avec ton club ?
Sur le plan collectif, à l’instar de la saison dernière, nous avons fait une très bonne première partie de saison durant laquelle nous sommes restés quelques semaines en tête du championnat et avons atteint les demi finales de Coupe de France zone Martinique. La 2ème partie fut plus compliquée notamment à cause de blessures dont pas mal de joueurs ont été victimes et de suspensions que d’autres ont écopés. Au sein d’un effectif peu étoffé, ça s’est avéré être très problématique. Par conséquent, nous avons malheureusement enchainés de mauvais résultats en championnat et finis 6ème au classement. Cependant, nous nous sommes qualifiés pour la phase finale de la Coupe Mutuelle Mare Gaillard, ainsi que la finale de la Coupe de Martinique. 2 compétitions que nous n’avons pas pu remporter non plus.
En inscrivant 36 buts en autant de matchs TCC, ce fut personnellement ma meilleure saison.
Qu’est ce qui vous a manqué pour devenir champion ?
En plus des raisons que j’ai évoqué juste avant, il faut dire que nous étions moins armés que nos concurrents, pas forcément en qualité mais surement en terme de quantité. Nous avons peut être manqué d’un peu d’expérience car notre effectif était composé de beaucoup de joueurs effectuant leur 2ème, voire leur 1ère saison en Régionale 1. Ces derniers là sont toujours en période d’apprentissage mais sont très talentueux et progressent rapidement.

3 Coups Francs filmés par des amateurs

Pourquoi as-tu été plus performant cette année sur les coups pieds arrêtés que les années précédentes ?
Contrairement aux saisons précédentes, j’ai passé beaucoup plus de temps à effectuer des séances de coup francs à l’issue des entrainements en compagnie de 2 ou 3 autres coéquipiers. Un travail qui fut payant car en effet j’ai été plus performant sur cette phase de jeu cette année, mais également le plus efficace de la saison. En tout cas d’après ce que j’ai pu lire (sourire).
Quels sont les 3 conseils que tu donnes à ton filleul Evan pour qu’il soit un meilleur footballeur que toi ?

Pour qu’il soit meilleur que moi et atteigne un niveau supérieur auquel j’ai pu évoluer, je lui conseille de :

  • Toujours chercher à progresser
  • Se fixer des objectifs à atteindre
  • Surtout prendre du plaisir, car le foot c’est surtout une question de plaisir selon moi.
Comment expliques-tu L’évolution positive du football martiniquais en tant que joueur ?
La Martinique a toujours été pétrie de footballeurs talentueux, alors je pense que l’évolution positive que l’on connait est logique. À L’image de sa sélection qui ne cesse d’avoir des résultats positifs et qui est en constante progression, le championnat de Martinique est de plus en plus passionnant et cette saison en a été la preuve. Nous le devons à tous ces joueurs de qualité qui composent ses équipes. C’est un réel plaisir.
Le tournoi des 4Le tournoi 4, tes points forts du tournoi ?
Ce tournoi qui réunit la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane est déjà un des points forts surtout lorsque l’on connaît la rivalité qui existe entre ces nations. Nous avons pu assister à des rencontres engagées, malgré une saison entière dans les jambes. Sans oublier que le fait d’affronter l’équipe de Corse composée de joueurs professionnels, reste forcément une motivation supplémentaire. Mais le simple fait d’organiser un tournoi regroupant des sélections est un point fort (sourire).
Supporteur du Brésil, donnes-nous ton avis sur la compétition ?
En tant que supporter du Brésil, je ne vous cache pas ma déception quant à leur élimination à un stade aussi précoce de la compétition. d’autant plus qu’ils étaient les grands favoris de ce mondial. Néanmoins, nous vivons une magnifique compétition. Tous les matchs, ou presque, sont alléchants. Nous avons eu droit à de grosses surprises à l’image de la Russie voire la Croatie à un degré moindre vu la qualité de ses joueurs. Cela prouve qu’il n’existe plus de petites nations du football. Un match n’est jamais gagné d’avance et nous avons pu le constater à plusieurs reprises. C’est là toute la beauté du sport, et du foot notamment. Et puis, une mention spéciale pour l’Équipe de France qui a atteint la finale avec brio et qui mériterait de l’emporter. Certes, je ne suis pas un fan des Bleus, mais en tant que français, qu’on le veuille ou non, ça fait plaisir de les voir à ce niveau, et me concernant, davantage pour Kylian M’BAPPÉE, Paul POGBA, qui sont des joueurs que j’apprécie beaucoup et Raphaël VARANE qui est un excellent défenseur mais surtout un Merengue. Je suis un très grand fan du Real Madrid (sourire).
Grégory Pastel
Shooting Foot Korner Martinique

 

La France championne du monde représente quoi pour toi ?

La France championne du monde ! Ça me ramène 20 ans en arrière et ravive un très mauvais souvenir quant à cette défaite du Brésil 3-0 en finale. Cette année c’est différent. J’en garderai un bien meilleur souvenir parce que je souhaitais leur victoire sur cette finale. Et puis c’est une génération dorée qui mérite ce titre.

Les moments forts pour toi de ce match ?

C’est vrai qu’on n’a pas assisté à un très grand match, néanmoins nous avons eu droit à 3 beaux buts de Périsic, Pogba et M’bappé, et mes moments forts du match ont été lors des buts de ces deux derniers.

Vas-tu faire partie du MERCATO cette année ?
Je suis pilotin. J’ai donc la chance d’évoluer au sein de l’équipe de ma commune de naissance et qui plus est l’un des clubs phares du championnat. Pour moi c’est une fierté de représenter Rivière Pilote en portant le maillot du Racing et d’en être le capitaine. À vrai dire, je n’ai jamais fait partie du Mercato martiniquais et ce ne sera toujours pas le cas cette année.
Qui veux-tu nominer ?
Je remercie mon frérot Dany de m’avoir nominé pour cette interview et à mon tour, je vais nominer un ami d’enfance en la personne de Gaëtan SIDNEY, ex ancien joueur du RC Rivière Pilote qui revient donc au club de notre commune.
Merci à Karaïbes Sports pour cet entretien et à bientôt.
Gaëtan SIDNEY
Gaëtan SIDNEY
Daniel HÉRELLE
Daniel HÉRELLE à la GOLDEN CUP

Retrouvez l’article de Daniel HÉRELLE, Être le plus jeune d’une belle génération et, aujourd’hui devenir «cadre» est tout aussi bizarre.

Merci de nous aimer:Déjà aimé? Vous pouvez fermer cette