source: facebook T-Foot-ou-Koi
Pourrais-tu partager vos objectives à court, moyen et long terme ?

On est dans l’attente du label école de foot féminin de la Fédération française, c’est une question de semaine. On répond favorablement aux critères pour l’obtention du label bronze.

On est dans la mouvance de la délégation aux droits des femmes du Sénat. Laquelle a pris le pari de discuter autour du thème de la coupe du monde féminine qui se déroule cette année en France (7 juin au 7 juillet). On va dans le sens de la Sénatrice guadeloupéenne Victoire Jasmin, co-rapporteure de cette commission qui a reçu Laura Georges (secrétaire générale de la FFF), Frédérique Jossinet (directrice du football féminin et de la féminisation à la FFF) entre autres.

On souhaite établir un partenariat avec des clubs extérieurs, d’Amérique du nord et de France métropolitaine.

Avoir un agrément pour intervenir dans les écoles à la rentrée, parce que la coupe du monde va raviver des flammes. Et la demande sera très forte.

Ouvrir un centre de perfectionnement pour les footballeuses de Martinique, et plus seulement pour notre club.

Notre seul regret sera, de ne pas avoir rencontré Henri Jumontier, le père du football féminin en Martinique, puisqu’il est mort en mars 2018.

source: facebook T-Foot-ou-Koi - 23
source: facebook T-Foot-ou-Koi
La coupe du monde féminine démarre bientôt qu’avez vous au programme en terme d’animation pour cette événement ?

On avait envisagé dès notre première saison de partir une dizaine de jours pour cet événement planétaire. Mais le club n’est pas encore assez structuré pour un tel projet. Et les aides ne suivent pas. On est toujours dans l’attente de la subvention territoriale pour cette saison qui se termine dans quelques semaines. On a également un rôle social qui est très fort, on n’oublie pas que le football est un sport populaire avec des personnes qui n’ont pas forcément les moyens de payer une cotisation annuelle. Et ce, même en 2019. Du coup, on suivra tout bêtement l’action que voudra bien mettre en place la Ligue de Martinique en direction des jeunes féminines. Tout en se disant que les retombées de la coupe du Monde ne seront que bénéfiques pour nous.

FIN DE L’ARTICLE

Merci de nous aimer:Déjà aimé? Vous pouvez fermer cette