A 17 ans, Lucas ARDENNE a su gagner la confiance de son entraîneur et ses co-équipiers.

Malgré la déception de l’an dernier et des départs de joueurs cadres (Freddy MORAND, Rudy VOUTEAU). l’USBM n’a pas réduit son intensité dans le jeu. La meilleure attaque en Guadeloupe avec 29 buts à ce jour pour cette saison, a su convaincre un jeune joueur Lucas Ardenne de 17 ans peu connu en Guadeloupe. Ce milieu de terrain connaît l’importance de son poste.

lucas ardenne - profile

Présentation

Bonjour, Ardenne Lucas, j’ai 17 ans je suis originaire de la Martinique et je joue à l’USBM depuis cette année.

Pourquoi as-tu décidé de venir en Guadeloupe ?

J’ai décidé de venir en Guadeloupe pour mes études, je suis en première année de STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) à Fouillole. J’ai choisi la Guadeloupe, car je n’avais pas trop envie de partir en France métropolitaine et comme j’ai de la famille, ici, le choix était rapide.

Peux-tu nous parler de la formation footballistique que tu as eu là-bas ?

J’ai commencé le foot à 6 ans à l’Aiglon du Lamentin, j’ai fait toutes mes catégories au club jusqu’au senior l’année dernière et cette année, je joue à l’USBM.

lucas selection

On parle souvent de différence entre le football en Guadeloupe et en Martinique, As-tu déjà remarqué cette différence ?

Oui, dès que je suis arrivé en Guadeloupe, j’ai vu la différence avec le football martiniquais. Je trouve, qu’en Guadeloupe, le jeu est plus direct, avec des ballons longs contrairement au jeu martiniquais où l’on essaye plus de faire tourner la balle. Je trouve aussi que le jeu, ici, est très physique avec beaucoup de duel.

Pourquoi avoir choisi de jouer avec l’USBM ?

J’ai choisi l’USBM, car mon club en Martinique avait déjà eu des contacts avec l’USBM, c’était aussi le club que je connaissais le plus en Guadeloupe, car nous avions déjà fait des tournois à Baie-Mahault avec l’Aiglon.

Parlons-nous de ta relation avec l’entraîneur ?

J’entretiens une très bonne relation avec Thierry Antonin, c’est un entraîneur qui fait beaucoup confiance aux jeunes et ça se ressent sur le terrain. C’est aussi un entraîneur très proche de ses joueurs, ce que j’apprécie beaucoup.

Lucas, Tu as rejoint une équipe qui a perdu l’opportunité d’être champion en effectuant un match nul lors de la dernière journée. Que penses-tu apporter de plus à ce club pour devenir champion de la Guadeloupe pour la première fois de son histoire ?

Oui, l’équipe a perdu le championnat, alors que nous étions proches de la victoire, l’année dernière, c’est dommage. Cette année, on va essayer de faire mieux je pense qu’on en est capable. Ce que je peux apporter… Je ne sais pas trop, mais on va tout faire pour aller chercher le titre en fin de saison, tous ensemble.

lucas photo

Lucas, Tu es très jeune, mais tu as une maturité sur le terrain à un poste qui demande souvent d’être un joueur expérimenté. Mais comment arrives-tu à t’imposer ?

Ce n’est pas toujours facile d’arriver dans un nouveau club, avec des automatismes déjà installés et tout le reste. Mais à l’USBM, j’ai très vite trouvé mes marques et j’ai été très bien accueilli, que ce soit par les joueurs, le staff et les supporters. Après, c’est le travail qui paye, j’essaye d’être assidu aux entraînements et de donner le meilleur de moi-même. L’entraîneur me fait confiance et j’essaye de le lui rendre sur le terrain. Il faut, aussi, sans cesse se remettre en question après les matchs, voir ce qui n’a pas été, pour être meilleur au prochain match.

Karaïbes Sports…

Karaibes Sports, c’est une belle plateforme dédiée au football antillais, avec des interviews, articles ou encore des résumés de match, c’est très intéressant. Ça fait plaisir de voir qu’il y a des gens qui travaille pour faire évoluer le football antillais.

Merci de nous aimer:Déjà aimé? Vous pouvez fermer cette