Rudy VOUTEAU est un jeune guadeloupéen de 24 ans très connu pour ses capacités footballistique.

Rudy Vouteau est un joueur très technique et très rapide avec le balle au pied. Il a décidé de rejoindre une équipe du championnat KIA Futsal UFOLEP… le FAX. Entretien d’un joueur exceptionnel qui touche le football à 11 et le Futsal. Il portera le numéro 99, LAVOUT.

Rudy VOUTEAU en Futsal

Peux-tu te présenter ? 
Je me presente, Rudy VOUTEAU, originaire de la commune de Goyave en Guadeloupe, j’ai 24 ans et je suis électricien Poseur. Actuellement je suis un joueur de football à 11 pour la Gauloise de Basse-Terre en LGF et je viens de signer au FAX en KIA Futsal de l’ULOFEP. Avant de rejoindre la Gauloise, j’ai aussi joué pour l’Evolucas de Petit Bourg (2012-13), CS Capesterrien (2013-14), Siroco des Abymes (2014-16), USBM (2016-18) et USR (2018 jusqu’à la mi saison).

Tu es l’un des rares joueurs qui ait fait autant de clubs. Pourquoi autant de changement ?
Je suis l’un des rares joueurs pour lequel on a autant médiatisé les changements de club. Il y en a bien d’autres, mais c’est juste qu’on n’en parle pas. nuance ! Je ne sais pas ce qu’ils veulent à Rudy VOUTEAU, ça doit être fascinant (sourire). Plus sérieusement… J’ai souvent entendu dire que ce sont des caprices ou autre, mais en vrai, ce n’est qu’une question de challenge personnel, mais surtout, des ambitions du club pour la saison. Je n’ai jamais changé de club pour le plaisir. Toutes les fois où c’est arrivé, ce sont les dirigeants qui sont venus à moi en m’exprimant leurs motivations à m’avoir dans leur effectif pour la saison en question. 

En toute exclusivité, le départ…
«En toute exclusivité »…vous attendez de moi un scoop (sourire).
Avant de rejoindre l’USR, j’avais fini sur une belle saison avec l’USBM. J’avais envie d’un nouveau challenge (qui était l’ambition du club). L’USR m’a présenté le meilleur projet. Une fois arrivé en terre Sainte-Rosienne, j’ai pourtant cru me sentir à l’aise les premiers temps avec des joueurs que je connaissais déjà et que je côtoie pour certains en dehors du terrain. Après tout changement et comme dans tout club, il faut une période d’adaptation. Donc pendant cette période, je me suis senti de plus en plus étouffé, avec peu de temps de jeu. En sachant que j’ai toujours eu le football dans l’âme, me voir au fil des matchs assis sur le banc, j’avais l’impression que ça ne me correspondait plus. Ce manque de temps de jeu a commencé à impacter mon jeu. En clair, j’avais l’impression de perdre mon football. J’étais en manque de réussite, en perte de confiance, je n’étais plus moi ! J’ai donc préféré prendre la décision de quitter le club par envie de m’épanouir.

Rudy VOUTEAU en Futsal
source: Intrusive Pictures

La pression…
On doit gérer une pression quand on se la met (sourire). Je ne m’en mets pas tout simplement, donc je n’ai pas à en gérer. Même si je m’oblige à être concentré et assidu aux entraînements.

Pourquoi le FAX…
En matière de futsal, on sait très bien que le FAX est l’un des meilleurs clubs.  J’en ai beaucoup entendu parlé, j’avais déjà vu quelques prestations et je les suis sur les réseaux sociaux. C’est vrai qu’ils m’avaient déjà approché, mais j’étais obnubilé par le foot à 11. Cette saison, pendant ma période de doute à l’USR, je me suis dit pourquoi pas changer de cap (Même si ça reste du ballon au pied (sourire)). Puis de fil en aiguille et surtout très poussé par ma compagne qui pratique (NDLR : au LadyFAX), j’ai décidé de me lancer, en me disant pourquoi ne pas tenter les deux, en choisissant bien sûr l’élite !

Le Futsal…
C’est un sport très physique, qui demande à la fois du cardio, mais aussi beaucoup de technique pour faire la différence.
Bien souvent, on a tendance à penser que c’est comme un swé et qu’il suffit de passer tout le monde et de frapper au but, mais on se rend vite compte que tout comme le foot à 11, il y a des schémas tactiques, de la construction, des automatismes dans les déplacements, qui ne vont pas sans entraînements réguliers. Et puis les règles sont aussi différentes. Il n’y a pas de comparaison à faire en fait ! Chacun des deux a son identité.

Rudy VOUTEAU en Futsal
source: Intrusive Pictures

La stratégie et l’organisation technique du FAX sont l’un des plus visibles en manière de futsal avec un effectif lourd de joueurs expérimentés. Que penses-tu apporter de plus à cette équipe ?

Ce serait prétentieux de dire que je vais apporter quelque chose de neuf tout de suite. Je viens déjà apprendre, m’intégrer au groupe. Je vais laisser les coachs et le staff définir ce qu’ils veulent que j’apporte et, voir dans quelle mesure, je pourrai avoir un impact sur leur jeu déjà bien en place.

Concernant l’assiduité du FAX en termes d’entraînement physique et tactique. Comment vas-tu gérer la vie de club en football et futsal ?

C’est une organisation qui reste personnelle et qui se gère en interne (sourire). Je n’ai pas envie de trop en dévoiler. Cependant, j’ai déjà pensé à quelques choses afin d’allier la vie de famille, boulot, foot à 11 et futsal.

L’an dernier, tu as joué un seul de match de futsal et maintenant te voilà la recrue du FAX.
Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
En une phrase… C’est un nouveau challenge que je me lance ! 

Tes objectifs pour le reste de la saison en futsal ?
Être un élément sur lequel ils pourront compter. 

On parle souvent de vision, stratégie et d’objectif clair quand on entend FAX. Avec ton expérience en football 11, quelle est la différence dans l’approche stratégique comme celle du FAX ?
C’est une famille ! Voilà toute la différence. Il n’y a pas de star comme au foot à 11, qui sont privilégiées et ce même sans entraînements. Au FAX, tu ne t’entraînes pas, tu n’es pas convoqué ! Voilà ce qu’il nous manque en Guadeloupe dans les clubs de la R1. C’est bien dommage.

Un dernier message pour les amoureux du futsal. Devront-ils être mis en garde Lavout arrive ?
Le FAX arrive ! 

a lire assi: Ruddy STRAZEL, Le nominé dans la catégorie U-15
A LIRE AUSSI: Richard ALBERT, 16e édition de la soirée des oscars
lire aussi...Evan CIDEME, élu meilleur joueur U-11 du tournoi Ido OBIDOL
lire aussi…Dimitri Ramothe a été decisif contre le phare avec son but,
lire aussi…A 17 ans, Lucas ARDENNE a su gagner la confiance de son entraîneur et ses co-équipiers.

Latest Karaïbes Sports News

Merci de nous aimer:Déjà aimé? Vous pouvez fermer cette